27/09/2010

Koh lanta: je déteste le médiocrité...

J'adore Koh-lanta, c'est la seule émission de télé-réalité que j'arrive à regarder, et je le redis, j'adore ça.

Les candidats sont toujours admirablement séléctionnés et au bout de quelques jours sur l'île, ils arrivent à reconstituer un microcosme complet de la nature humaine. Admirable. Si-si.

La saison qui commence est un régal:

On débarque toute l'équipe sur une plage et on leur dit de se diriger vers le nord pour trouver le campement. Pas de boussole bien sûr; mais les plus débrouillards ont déja des idées: chercher de la mousse sur les arbres, ou utiliser la direction du soleil qui est justement en train de se coucher.

Et là, la petite coiffeuse qui habite dans le Var arrive et demande aux autres pourquoi ils se cassent la tête à chercher le nord, alors que c'est tout simple: la mer est derrière eux, la mer est TOUJOURS au sud, donc il suffit de partir dans la direction opposée.

Jouissif.

N'a pas compris quand d'autres ont essayé de lui expliquer que la mer, sur une île, on la trouvait aussi bien au sud qu'au nord, à l'est qu'a l'ouest.

Dans l'interview qui suit, on demande à la petite dame ce qu'elle ne supporte pas et elle réponds, sans rire, que ce qu'elle déteste par dessus tout c'est la médiocrité.

Re-jouissif...

10:41 Écrit par John | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

06/09/2010

Aveugles les syndicats ?

Eh bien oui, il est grand temps que les syndicats arretent de jouer les calimeros sur des discussions sans grand intêret.

 Genre "Est-ce que les caissières du brico du coin doivent porter de chaussures de sécurité comme le personnel en rayon, si oui on fait grève sauvage".

Ils doivent aussi arreter de cracher sur les ennemis déclarés, artisans, commerçants, petits indépendants; qui comme tout bon syndicaliste le sait ne sont pas des "travailleurs" le PS vient de nous le rappeler ce dimanche.

Genre: " Les indépendants peuvent déduire l'essence de leur voiture et pas nous, c'est pas juste !"

Non, le travailleur Wallon a un nouvel ennemi bien plus dangereux que les liberaux.

Ce nouvel ennemi se nomme SEPARATISME.

Il existe des études réalisées par des politologues et économistes Français, qui eux ne sont pas aveuglés par le patriotisme, qui nous annoncent qu'après la scission tous les travailleurs Wallons et Bruxellois seront du jour au lendemain appauvris de 20% de leurs revenus.

Le groupe SUD-PRESSE le confirmait ce samedi en ajoutant à peu près "Ce n'est pas si grave, ce ne sera que pour dix ans."

C'est oublier que la grande majorité des ménages Wallons ne dispose pas d'une réserve de 20% mensuelle; dès les premiers mois les problèmes de remboursement de crédit hypothequaires surviendront pour ces ménages qui se retrouveront à la rue quelques mois plus tard, le marché immobilier s'écroulera à cause de l'afflux de bien sur le marché et ces gens seront dans l'incapacité de revendre leur maison.

LA SCISSION SE FERA; dans six mois ou dans six ans peu-importe.

Responsables syndicalistes: Après la scission, nos dirigeant politiques voudront préserver la Belgique résiduelle à tout prix.

Notre seul avantage sera de garder une carte d'identité sur laquelle il sera indiqué BELGIQUE, ceci en échange d'une pauvreté généralisée.

Leur avantage sera de garder leur job.

La seule solution est le rattachement à la France.

La France est prête, elle à prévu cette possibilité dans sa constitution. Les calculs ont été réalisés par la France, cette absorbtion de la Wallonie et de Bruxelles "ne couterait" à la France qu'un demi pourcent de son PIB pendant les premières années.

Les Français nous annoncent que dés la décision de scission du pays, contact devra être pris avec eux, de ma nière à forcer les Flamands à négocier avec la France et non avec la Wallonie et Bruxelles qui seront en position affaiblie. La France prendra donc notre défense et garantira notre sécurité de revenus.

 

 

 

10:26 Écrit par John | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |