05/09/2009

Subjectivité de la connerie

Ca se passe dans le restaurant de l'entreprise, une vingtaine de personnes présentes.

Le gars s'adresse à moi par dessus la table;

-"On m'a dit que tu collectionnais les vieux ordinateurs, c'est vrai ?"

-"Oui, c'est à peu près ça."

-"Donc ta maison est remplie de vieux PC ?"

-"Non, je ne collectionne pas les PC, mais les ordinateurs plus anciens."

-"Ah, il y avait des ordinateurs avant les PC ?"

-Oui, le commodore 64 par exemple existait bien avant les PC, et à été l'ordinateur le plus vendu au monde."

-"Tu fais quelque chose mercredi ? parce que je fais un diner, tu pourrais prendre ton ordinteur le plus rare et le montrer à mes invités ?"

Eclats de rire dans la pièce, le gars est content de son petit effet.

La conversation glisse sur la grippe A et les mesures que le gouvernement devrait prendre, le même gars qui à un opinion éclairé sur tout déclare:

-"Moi, si j'etais ministre, j'ouvrirais des fours, et j'y mettrai les grippés...et j'en profiterai pour y placer quelques juifs et quelques arabes"

Quelques eclats de rire aussi (si-si je vous assure) et d'autres quittent la pièce.

Bon le gars n'a pas bien compris le film à première vue; dans un diner de con, d'habitude c'est les cons qui sont invités pas l'inverse, non ?

PS: Attention, je ne dis pas que je ne suis pas un con, on l'est tous à certains égards, et je le suis surement à certains moments (oui je pense que quand elle n'est pas chronique, la connerie est une question de situation, de "moment" en quelque sorte.)

Donc je suis sans doute aussi un peu con, il suffit de me lire pour s'en rendre compte. Mais bon pas toujours et ça me rassure...

09:38 Écrit par John dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Commentaires

On est toujours le con d'un autre

Écrit par : Michel P:. | 30/06/2010

Les commentaires sont fermés.