31/07/2009

Les Moon Hoaxers

J'adore les "mythbusters", c'est une emission que je regarde régulièrement sur Discovery channel. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une équipe de très bons bricoleurs qui essaient de prouver ou de contester la réalité de ce qu'on nomme les "mythes urbains".

J'ai suivi avec attention l'épisode sur le Moon-hoax; cette théorie du complot qui prétends que l'homme n'a jamais marché sur la lune.

Les mythbusters ont "prouvé" que l'homme etait bien allé sur la lune. Mwais...

Attention, je ne dis pas qu'on est pas allé sur la lune, mais les preuves apportées par les mythbusters me semblent un peu légères. C'est vrai qu'on a pris l'habitude d'accepter tout ce qu'on voit à la television.

Les moon hoaxers prétendent que les clichés officiels de la Nasa sont des faux, parce que les ombres sont projetées dans des directions différentes alors qu'il n'y a qu'une source de lumière sur la lune; donc les photos auraient été réalisées en studio.

Les mythbusters ont reproduit une maquette du sol lunaire avec les petits rochers aux mêmes endroits, le LEM et l'astronaute, ils ont pris une photo qui ressemblait comme deux goutes d'eau à l'original et ils ont réussi à prouver que les différences de niveau du terrain pouvaient donner l'impression que des ombres n'etaient pas parallèles. Ils ont aussi réussi à prouver sans le vouloir que la réalisation de ce type de clichés etait à la portée du premier maquettiste venu.

La preuve absolue que des "miroirs" avaient été déposés par l'homme sur le sol lunaire a été présentée aussi. Ils se sont présentés dans un observatoire, ils ont pointé un laser au hasard sur le sol lunaire, pas de résultat. Puis ils ont pointé sur la position  ou se trouvent les miroirs, et le signal laser est revenu. Le graphique est "monté" sur l'ecran d'ordinateur.

Ceci est une preuve absolue, d'ailleurs je l'ai reproduite avec mon ordinateur et un télémetre d'architecte. J'ai programmé un graphique qui devait monter à un moment donné, j'ai pointé mon telemetre au hasard sur le sol lunaire, j'ai cherché un petit peu, et j'ai du "tomber" sur les miroirs par hasard, parce que le graphique est monté soudainement.

Bon je le répète, je ne suis pas un moon hoaxer, je crois fermement qu'on a marché sur la lune, comme certains croient en Dieu.

Mais c'est un peu surprenant cette volonté absolue de vouloir convaincre tout le monde en bon prosélyte. L'emission a manifestement été réalisée avec l'aide de la Nasa; elle aurait gagné en crédibilité en se passant de cette aide...et puis surprenant aussi qu'il y a quarante ans il etait si facile de se poser sur la lune avec des ordinateurs embarqués qui n'atteignaient pas la puissance d'un commodore 64, et que cela soit devenu si difficile depuis...

Et puis, il y a quinze jours, la Nasa a annoncé que les cassettes originales de la mission Apollo 11 avient été effacées, et qu'on avait réenregistré dessus par erreur.

Je peux comprendre, ça m'est arrivé aussi avec une copie que j'avais faite d'un film que j'aimais bien, "Errare humanum est " après tout, mais ces cassettes auraient été bien utiles pour prouver que les moon-hoaxers sont dans l'erreur.

11:27 Écrit par John dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

29/07/2009

The matuvu touch

Hier, je me suis égaré par hasard au rayon accessoires automobiles de mon supermarché. Je dis par hasard, parce que j'ai malheureusement passé l'age de coller des stickers "TURBO GTI" sur ma voiture ou d'y placer des faux pots d'échappements chromés.

Remarquez je serrais d'accord de récuperer mes 18 ans en échange de ce travers là, j'accepterai même de porter un T-shirt "Va fan culo" doré pendant une semaine...

Mais bon je disgresse, je disais donc qu'un de ces stickers chromés à coller sur l'arrière de la voiture avait attiré mon regard: "CABRIOLET".

Déja, je ne voyais pas l'interêt de placer ceux qui indiquent, en vrac: TURBO DIESEL -GTI- ELECTRONIC INJECTION et tous les autres du même acabit.

Celui qui vous suit sur l'autoroute n'en a s'en doute rien à faire de savoir, ou de croire, que votre voiture est turbodieselisée ou electroniquement injectée...

Mais "CABRIOLET", on va plus loin là...

De deux chose l'une;

soit on l'appose sur une voiture qui n'est pas un cabriolet, et ça veut dire qu'on a bu trop d'eau qui venaient d'une canalisation en plomb quand on etait petit, ou alors on l'appose sur un cabriolet, et la franchement, c'est supposer que celui qui vous suit sur l'autoroute est assez rapproché de votre voiture pour lire le stickers "cabriolet" sans s'être rendu compte que c'en etait un.

Mais bon, si c'est proposé, c'est que ca se vends...

11:03 Écrit par John dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

04/07/2009

L'industrie du disque est dans le caca.

Et elle s'y est mise toute seule, qu'elle arrète de se plaindre.

Voila ce que c'est que de vendre de la musique sur un support non fiable; parce qu'il faut bien l'accepter le "disque laser" sous toute ses formes est le support le plus fragile qu'on ait  pu inventer en matière de sauvegarde (CD, DVD, CDROM, DVDROM).

Je suis un passionné du retro-computing (Vous le verrez ici:http://c64charleroi.skynetblogs.be/) et je suis toujours étonné par la fiabilité des moyens de sauvegarde obsoletes; après vingt-cinq ans de bons et loyaux services, mes vieilles disquettes 5 pouces continuent à cracher leurs données, idem pour la sauvegarde sur bande. Peut-être ces vieux supports etaient-ils trop fiables ?

Idem pour les bons vieux vinyls, c'est vrai qu'on pouvait les griffer, et quand on nous a présenté le CD à la fin des années 80, on nous avait dit que c'etait fini les disques qui sautaient...

Bon, ça ne pose pas de problème pour l'ado qui achète le disque "à la mode", qui l'écoute trois fois et puis le vire; mais ce n'est pas le client idéal, l'ado n'achète pas, il copie, dans eighties il copiait en collant son "musicassette" sur le haut parleur de la télé pendant le "hit des clubs", l'ado des années 2000 copie la musique sur son Mp3 en passant par internet, la démarche est la même, illégale mais peu préjudiciable pour l'industrie du disque puisque de toute façon l'ado n'achèterait pas.

Pour le vrai client, le gars comme moi, qui achète ses disques pour les écouter, les ranger, les collectionner, celui qui aime avoir la vraie pochette, ça pose problème, vous vous constituez une belle collection, et quand vous voulez les réecouter, le CD saute, il ripe, il naze, il déconne, il ne rends plus rien ou répète la même portion du disque...et on décide de ne plus en acheter. Le client est perdu.

Alors les ventes chutent, et que ce soit pour la musique ou pour les films, on essaye de récupèrer le client en essayant de lui vendre une technologie dépassée comme le blue ray en lui faisant croire que les problèmes sont réglés.

L'avenir du secteur est à portée de main, les distributeurs de films l'ont compris en débutant la vente de films sur un support plus robuste, la clé USB, les lecteurs de salons suivront.

 Il y a bien sûr une petite erreur de marketing, vendre ces clés sous blister au lieu de les placer dans un beau boitier comme celui ou on place les DVDs, mais bon l'intention est là. Si les décideurs ont un peu de jugeotte, les albums audios suivront sur clé USB aussi et dans un boitier qui puisse se placer dans une cédétheque. Et les vrais amateurs racheteront de la "musique" qu'ils pourront écouter sur une chaine hi-fi dont le lecteur CD aura été remplacé par un lecteur USB.

10:40 Écrit par John dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |