20/06/2009

Les grands classiques...

Je vous avais dit que je relisais mes grands classiques de la litterature, mais ici je me suis lancé dans la lecture d'un de ces grands livres que je n'avais pas encore lu, mais dont beaucoup de gens parlent, et comme j'aime savoir de quoi les gens parlent...

C'est un livre assez sombre, je n'en suis encore qu'a la moitié, mais j'ai déja eu mon lot de viols, de meurtres et de vols.

Ca commence assez sordidement aprés quelques pages par un inceste, les heros y sont très ambitieux, ça parle de convoitise de domination et de soumission, il y des esclaves, des serviteurs et des servantes, d'un gars qui vends son frère comme esclave parce qu'il n'a pas le courage de le tuer, d'un autre qui laisse son ennemi coucher avec sa femme en lui faisant croire qu'elle est sa soeur parce qu'il a peur d'être tué à cause de la convoitise qu'attire sa femme et plein d'autres choses du même genre. Passionnant.

Alors vous avez deviné...non ce n'est pas "autant en emporte le vent".

Allez encore un petit indice, on y parle aussi de sodomie et de destruction d'armées ennemies, c'est la que j'en suis arrivé. Je vous laisse deviner le titre du bouquin et j'y retourne...et quand j'aurai terminé celui-là, j'attaquerai la lecture de celui de la maison concurente; ça me donnera des possibilités de comparaison, mais je vous rassure tout de suite, je ne compte acheter dans aucune des deux echopes.

09:44 Écrit par John dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Commentaires

Je crois savoir ! Mais ça date de longtemps et qui y fait encore référence pour en tirer des leçons de vie ? Depuis il y a eu d'autres livres qui rendent un tout autre son. De celui auquel vous faites allusion ne vient pas le danger qui nous menace et envahit notre culture. Ne le croyez-vous pas ?

Écrit par : Marie-Claire | 21/06/2009

@marie-Claire... Je ne sais pas encore...pour tout vous dire, je compte bien lire l'autre dés que j'aurais fini celui-là, mais j'ai bien peur qu'ils se valent...ceci dit en respectant les convicitions de chacun, avec l'ouverture d'esprit au début de la lecture, et même pour tout vous avouer la petite crainte que la lecture puisse entrainer des changements importants. j'ai bien peur que le premier n'y soit pas parvenu, et j'espère qu'il en sera de même pour le deuxieme. Je me suis dit que j'allais les lire pour pouvoir comparer, mais je me sens comme un gars qui fume son premier paquet en se disant c'est juste pour essayer...peut-être bien que oui....

Écrit par : c64 | 21/06/2009

... Mais la lecture me conforte dans l'idée que ce ne sont pas les livres qui sont dangereux, mais plutôt la manière de les lire, j'entends par là d'en retenir ce qu'on a envie d'en retenir et d'oublier ce qu'on a envie d'en oublier, parce que a ce point de vue là, celui semble aussi dangereux que l'autre auquel vous faites allusion. Ceci dit du point de vue du "gars" qui pense n'en rien retenir du tout :)

Écrit par : John (c64) | 22/06/2009

en guise de commentaire, un peu de poésie... [u]La ballade du mécréant[/u]

Je vis sans Croix ni Croissant,
Je vis sans Torah ni Coran,
Esprit sans Foi, indépendant,
Je suis un libre mécréant.

J’ai les pieds bien sur terre
Et la tête bien en l’air.
Je garde mon cul au milieu
Sans le dresser vers les cieux.

Si j’ai le crâne tondu,
Et le bedon bien ventru,
C’est pour des raisons génétiques,
Non par connerie métaphysique.

Si je voulais du poil au menton,
Ce serait pour cacher des boutons
Et non pour qu’on me reconnaisse
Comme un con de la pire espèce.

Je fais carême ou ramadan (1)
Seulement en cas de rage de dent.
J’aime bien le noir et les chapeaux
Mais pas la soutane des Corbeaux.

Jamais je ne serai l’esclave
Des religions, de leurs entraves.
Je suis fier d’être un "chien d’athée"
Plutôt qu’un de ces pantins enragés.

L’opium du peuple, dans ses fumeries,
A endormi beaucoup de vies.
Désormais, sectes et religions
Deviennent le "Crack" de la raison.

Et vous, frères anticléricaux
Auriez-vous donc changé de peau ?
Qu’est devenue votre arrogance ?
Coulante et molle comme du beurre rance !

Vous pensiez depuis des années
Que notre guerre était gagnée.
Mais rien n’est à jamais acquis
Vous-même êtes sombrés dans l’oubli.

Réveillez-vous, libres-penseurs.
Nous avons encore du labeur.
L’obscurantisme fait son retour
Paré de ses nouveaux atours.

Ne laissons pas les Noirs Corbeaux,
Quels que puissent-être leurs oripeaux,
Abrutir de leurs poisons lents
L’esprit fragile de nos enfants.

Bottons le cul des fanatiques
Qui crachent sur nos valeurs laïques.
Arrachons les voiles dogmatiques
Dont ils aveuglent le sens critique.

Extirpons hors de nos écoles
Abbés et barbus qui y racolent
Et avilissent notre jeunesse
De leurs mensongères promesses.

"A bas la calotte, à bas les calotins..."
Il faut adapter ce refrain,
Puis nous remettre à le hurler
A la face des endoctrinés.

Vivons sans Croix ni Croissant,
Vivons sans Torah ni Coran,
Esprits sans Foi, indépendants,
Soyons fiers d’être mécréants.
-------------
1 : Ou "Rhâââ... ma dent !"
-------------
Michel Pêcher
( source : http://mekreant.hempe.be/wp/?p=227 )

Écrit par : Michel P:. | 30/06/2010

Les commentaires sont fermés.